Tagué: jeux vidéo

La Chine et les consoles de jeu

Chronique de la « Place de la toile » du 11 janvier 2014, « Le CNN : un an de présidence ».

Pourquoi les consoles de jeux étaient-elle interdites en Chine ? 

Chine

Eh bien parce qu’elle font mal à la tête, parce qu’elles sont le véhicule d’une certaine violence qui pollue les cerveaux des jeunes Chinois et entraînent d’affreuses dépendances. C’était en tout cas la justification officielle, au début des années 2000 au moment de l’interdiction. Depuis, la question de la levée de cette interdiction n’a cessé de se poser, il semblerait même que ce soit un marronnier de janvier – comme par hasard au moment du Computer Electronics Show de Las Vegas, la grand messe des nouvelles technologies qui réunit toutes les marques, et évidemment les consoliers (les japonais Sony et Nintendo, l’américain Microsoft).

Lire la suite

Le jeu vidéo contamine-t-il le réel ?

Chronique de la Place de la toile du 14 septembre : « Daniel Schneidermann, autobiographie numérique »

Le jeu vidéo contamine-t-il le réel ? 

A l’origine de cette question, la récente campagne de la Croix-Rouge qui se présente sous la forme d’un coffret de jeu vidéo pour console : « License to heal » – permis de guérir / en référence évidente au « License to kill » de James Bond, permis de tuer, une licence qui s’applique aussi bien à un jeu comme GTA, dont le 5e opus sort bientôt… jeu dans lequel on incarne une sorte de mercenaire qui se balade librement dans une ville, accepte des missions, vole des voitures et roule à fond tout en écoutant la radio, sans se soucier de la santé des gentils passants…

Lire la suite

Où sont les femmes ?

Chronique de la Place de la Toile du 15 décembre 2012 : « De la contre-culture à la cyberculture » avec D. Cardon, H. Le Crosnier et Laurent Vannini.

Why it sucks to be a woman in the video game industry ? [Cf. le tag #femmes sur seenthis]

J’ai cliqué sur le lien que Xavier m’a envoyé. D’accord… il ne prend même plus la peine de me poser la question lui-même. Pourquoi il ne fait pas bon être une femme dans l’industrie des jeux vidéo ? Ce qui est bien c’est que le billet de Mother Jones – magazine dont le nom renvoie à une célèbre syndicaliste américaine du début du 20e siècle – devrait me donner la réponse. Ce qui est bien aussi c’est que je suis immédiatement dans le cliché : une femme, une militante, surnommée « maman ». Lire la suite