(hashtag) #Facebook

Chronique de la Place de la toile du 15 juin 2013 : « NSA, Prism et consorts : quoi de neuf ?« 

Que va changer l’introduction du hashtag sur facebook ? 

Je vais prendre les mots les uns après les autres… « Facebook » d’abord… mais… il y a encore des gens sur cette plateforme après la découverte de Prism dont on discute aujourd’hui dans la Place ?! J’en ai peur. Moi-même je voudrais y être le moins possible, mais comme tout le monde se réunit là… ben j’y garde un pied, c’est comme s’obstiner à garder un pied dans le monde tout en le trouvant détestable, dangereux… Dénoncer par les propos, soutenir par la présence… dissonance cognitive… que puis-je faire de toi ? Il n’y a guère que le Japon… et peut-être les adolescents américains… pour se détourner de Facebook. Quand bien même reviendrait chroniquement le refrain du : « facebook perd des abonnés ! Facebook se meurt », près d’ 1/6e de la population mondiale s’y retrouve.

« Hashtag » ensuite, ou « mot-dièse » cela désigne un mot-clé tout simplement, un mot, plus ou moins générique ou circonstancié, mot précédé du symbole dièse croisillon pour le rendre cliquable, qui permet d’indexer tous les messages s’y rapportant. Pour comprendre cette nouvelle fonctionnalité de facebook, je lis par exemple le blog Rézonances du Monde, où Michaël Szadkowski nous explique bien les choses : pourquoi facebook s’y met-il ? 1. Parce que les hashtags sont déjà partout ailleurs ; 2. parce qu’ils favoriseront une utilisation publique ; 3.parce que c’est bon pour les affaires, évidemment (une publicité contextualisée et liée à un mot-clé coûte environ environ 200 000 dollars pour une durée de vingt-quatre heures sur Twitter).

Avec les hashtags, les utilisateurs seront ainsi en mesure de quitter leur petit jardin privé (même si la vie privée sur facebook est une notion toute relative, et c’est un euphémisme) et de rejoindre ainsi la grande conversation publique, à condition donc, de régler ses paramètre de confidentialité afin de rendre « public » le statut associé au hashtag. Ce faisant, en cliquant sur le mot, par exemple #taksim, on pourra voir apparaître tous les status publics qui contiennent ce mot-clé… et s’informer de ce qui se trame actuellement sur une certaine place en Turquie. Facebook devient ainsi un véritable moteur de recherche, en temps réel, après le lancement tumultueux de son graph search que j’évoquais il y a peu, qui permet déjà de trouver des personnes ou des groupes en associant un centre d’intérêt à un lieu : les femmes qui aiment le chorizo à Bangkok par exemple.

Capture d’écran 2013-06-14 à 12.07.55

Sur Twitter, la fonction tag, qui existe depuis 2007, fut pensée pour « améliorer la contextualisation, le filtrage de contenu, et la sérendipité » (Cf. Chris Messina, « Groups for Twitter; or A Proposal for Twitter Tag Channels ») : les usages plus ou mois anecdotiques ou poétiques, devraient donc être semblables… Facebook se transforme par là à son tour en une « radio textuelle » (F. Bon). On verra bien si – et comment – cela va prendre ; certains sont sceptiques. Verra-t-on émerger de nouvelles formes de manifestations spontanées grâce à cette nouvelle fonction ? Le retour des apéros facebook ? Le retour des actions de type #Occupy_qqchose ? Utiliser le hashtag facebook pour mobiliser dans la rue sera en tout cas moins risqué que de créer un groupe en son nom propre en craignant des poursuites judiciaires… utiliser le hastag pourrait donc permettre, pourquoi pas, de sauter l’étape de l’autorisation préfectorale pour se rassembler, nombreux, dans l’espace public. Autrement dit les modérateurs de la plateforme vont avoir fort à faire… et les services secrets de tous les pays toujours plus de données à inspecter.

PS : Pour la foksonomie intelligente comme dit affordance, le hashtag au service de l’archivage plutôt que du temps réel, de la pensée plutôt que de la consommation, on repassera (sur seenthis au hasard).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s